Présentation

J’ai 37 ans, et j’ai deux merveilleux enfants de 4 ans et demi et de 11 mois.

Comment vous décrivez-vous?

Au delà d’être Responsable Administrative/HR & Office Manager, je suis une femme, une épouse et une mère de famille, et dernièrement je me suis lancé le défit de créer une solution SaaS – une serial slasheuse des temps modernes quoi!

Mon histoire

En tant que Responsable Administrative/HR & Office Manager, mon rôle, entre autres, est d’accompagner les salariés avant même leur arrivée, et pendant leur évolution en entreprise. Je dois savoir les conseiller et les orienter dès qu’ils ont une interrogation. Par exemple, quand un(e) de mes collègues m’apprend qu’il/elle va être parent, après l’avoir félicité(e) comme il se doit, je lui envoie un e-mail l’informant des procédures administratives internes à suivre, et de ses droits au niveau légal et conventionnel.

En revanche, quand j’ai su que j’étais enceinte, je me suis retrouvée face à plusieurs interrogations auxquelles je ne savais pas répondre aussi facilement et sereinement que quand j’avais à le faire pour les autres, et pourtant je pensais avoir tout anticipé.

Comment annoncer sa grossesse?

En effet, ayant un poste à responsabilités, dans une société à forte croissance, je ne savais pas comment ma Direction allait réagir suite à cette nouvelle. Allait-elle me féliciter? Ou au contraire, allait-elle me faire culpabiliser, voire pire, me faire remplacer?

Bien qu’il n’y ait pas de délai légal préétablit pour l’annoncer à sa Direction, j’ai attendu mon troisième de grossesse pour le faire. J’avais décidé d’en parler de vive-voix à mon supérieur hiérarchique, et de lui remettre mon courrier ainsi que mon certificat médical en main propre contre décharge. Au final, pour l’annonce de ma première grossesse, tout s’était bien passé! Ma Direction, composée essentiellement d’hommes à l’époque, avait très bien pris la nouvelle.

En revanche, pour ma seconde grossesse, ça a été une autre histoire… La Direction avait changé après la naissance de mon premier enfant. A mon retour de congé maternité, j’ai décidé de démissionner. En effet, après cinq ans de bons et loyaux services, étant la plus ancienne de l’entreprise, j’ai été injustement lésée par ma Direction: tous mes collègues avaient été augmentés sauf moi, et ce sous prétexte qu’étant absente je n’avais aucun mérite… C’est bizarre, mais j’avais pensé naïvement que ma Directrice, qui est aussi maman, ne me ferait jamais endurer ce genre de situation.

Mon conseil pour les super parents en devenir?

La parentalité est un heureux évènement, une évolution naturelle de la vie. Si cela n’est pas bien accueilli par votre entreprise, c’est signe qu’il faut en partir!

Share This