Tour d’horizon des entreprises françaises à suivre

S’il faut encore mener bataille en matière d’accompagnement de la parentalité en entreprise (et c’est le rôle de 1,2,3 Crèche !), les mentalités et politiques RH évoluent à vitesse grand V. Aujourd’hui, pour vous donner de bonnes idées, on vous fait une petite sélection de ces groupes français précurseurs en matière de parentalité : durée des congés parentaux, aménagement du temps de travail, réservation de places de crèche, accueil des enfants, salles d’allaitement …. des entreprises inspirées et inspirantes !

Kering

Depuis 2017, le second géant français du luxe a mis en place une politique de parentalité commune pour l’ensemble de ses collaborateurs à travers le globe. Ils ont désormais tous droit à 14 semaines de congés payés à 100% sous réserve d’avoir 1 an d’ancienneté dans l’entreprise dans le cadre du congé maternité ou d’adoption. De surcroît, ils obtiennent 5 jours rémunérés à 100% au titre du congé paternité. Kering, soucieux du détail et du bien-être de ses salariés, a également convenu que pour les pays où la législation est d’ores et déjà plus favorable, c’est celle-ci qui restera appliquée.

Danone

Danone a également mis en place une politique commune à l’ensemble de ses salariés à l’échelle mondiale. Le congé parental y est de 18 semaines pour tout parent biologique et de 14 semaines pour tout parent adoptif. Par ailleurs, les futures et/ou nouvelles mamans ont la possibilité d’aménager leur temps de travail. Elles sont également accompagnées dans leur retour au travail par le biais de salles d’allaitement par exemple. Il est prévu que l’ensemble de ces mesures viennent s’adapter aux spécificités locales de chaque pays.

L’Oréal

La société l’Oréal (qui compte 65% de femmes parmi ses effectifs) s’est quant à elle penchée sur le sujet depuis plusieurs années maintenant. On y trouve des crèches interentreprises, le mercredi off pour les parents ayant des enfants dont l’âge est inférieur à 12 ans, adaptation du temps partiel et mise en place du télétravail et un congé paternité rémunéré à 100% … entre autres !

Axa

Axa frappe encore plus fort en ne proposant pas 14 mais 16 semaines rémunérées à 100% dans le cadre du congé maternité ou de parentalité. Le congé paternité quant à lui atteindra les 4 semaines rémunérées à 100%.

Parmi les autres grandes enseignes ayant fait de la parentalité une priorité, on peut également citer : Ernst & Young, Alstom, LVMH, BNP Paribas, Alcatel, SFR.

Et les autres?

Ce rapide tour d’horizon est loin d’être exhaustif, et les entreprises initiatrices de telles mesures communiquent volontiers sur le sujet – vous pourrez trouver la liste des signataires de la Charte de la parentalité en cliquant ici.
Si ces entreprises sont un signe très positif d’une réelle avancée sur le sujet de la parentalité, et qu’elles peuvent se placer en modèle, le challenge reste aujourd’hui de taille : que dire des centaines de milliers de TPE et PME en France, qui sont mal informées et donc souvent loin de ces préoccupations?  Elles embauchent 50% des salariés français, et tout autant de parents.

Il est donc clef de partir à la rencontre de toute ces entreprises pour les sensibiliser à ces questions, et les accompagner dans la mise en place d’actions concrètes pour aider les parents. Qu’elles soient startup ou PME, qu’elles aient 1 salarié ou 300, il n’y a pas de règle pour s’y mettre ! Et, surtout qu’on ne vienne plus nous dire que  “On a surtout des messieurs parmis les salariés, donc le sujet ne nous concerne pas”. 1,2,3 Crèche ! travaille chaque jour pour faire bouger les choses.

Et vous, que faites-vous? Que voudriez-vous faire?

Astrid Henry & Sophie Kulczak

Sources

Share This