Qu’est-ce que le turnover et comment le réduire ?

Juil 2019

Voir vos employés quitter le navire pour de nouvelles opportunités peut être une expérience douce amère. Dans un premier temps vous séparer de l’un de vos meilleurs éléments vous fait quelque peu mal, puis vous relevez la tête et le félicitez pour les meilleures opportunités acquises (ou pas).

Cependant, si de plus en plus de collaborateurs déposent une lettre de démission sur votre bureau, l’expérience peut devenir plus amère que douce, et peut-être perçue comme un réel problème.
Avoir un haut pourcentage de turnover est éventuellement synonyme voire définition d’une culture défavorable ou d’un mal-être des collaborateurs sur leur lieu de travail.

Dans un premier temps il semble intéressant de savoir calculer son pourcentage de turnover pour savoir si le votre est élevé (le taux moyen dans le monde est de 23% et 15,1% en France selon l’étude « Preparing for take-off »)

  • Choisissez la période sur laquelle vous voulez calculer votre pourcentage de turnover
  • Ajoutez le nombre d’employés au début de cette période au nombre d’employés à la fin de cette période. Puis divisez ce nombre par deux. Le quotient va être votre nombre moyen d’employés
  • Recensez le nombre d’employés partis
  • Divisez le nombre d’employés qui sont partis pendant cette période par votre nombre moyen d’employés
  • Multipliez ce nombre par 100 pour obtenir votre pourcentage
Il est donc de votre intérêt de réduire ce taux, heureusement pour vous des méthodes existent pour inciter un employé à rester.

Une maison solide se construit sur des fondations solides

Employer quelqu’un, c’est comme bâtir une maison. Minimiser le turnover débute par employer les bonnes personnes. Vous préférez employer des collaborateurs qui ont de fortes capacités qui correspondent à vos attentes ROI « return On Investment ». Mais votre nouveau collaborateur correspond-il avec la culture de l’entreprise ?

Astuces :

  • lors du processus de recrutement, faites en sorte de cibler les candidats qui ont le meilleur potentiel de s’adapter avec l’environnement de travail que vous proposez.
  • Offrir des avantages intéressants

    Aujourd’hui un collaborateur doit subvenir à des dépenses quotidiennes telles que le loyer, les commodités, la nourriture…Et la majorité du temps l’idée première d’un employeur est d’offrir un salaire avantageux. Sachez que d’autres solutions qui ont un coût similaire (voir moindre) existent afin de fidéliser vos collaborateurs et par conséquent, minimiser le turnover.

    Astuces :

  • les prestations sociales sont LA clé de la fidélisation, offrir à un employé des avantages tels que les tickets-restaurant, l’accès à une salle de sport, une voiture de fonction, des places en crèches pour les collaborateurs parents…permettent une bonne Qualité de Vie au Travail (QVT) et donc de réduire les départs.
    en savoir plus
  • La reconnaissance, la reconnaissance, la reconnaissance !

    Rappelez-vous la joie que vous ressentissiez plus jeune, quand votre professeur vous gratifiait d’une bonne note et vous complimentez sur votre travail. Dites-vous qu’un employé est comme un écolier, il faut le remettre sur le droit chemin quand il s’en écarte mais aussi le féliciter pour l’effort donné.
    Quand un employé se sent encouragé, respecté et reconnu il sera potentiellement plus productif et sera surtout plus disposé à rester.

    Astuces :

  • ne lui faites pas un éloge pour un simple courrier envoyé non plus, mais quand ce dernier vient de finir un long et harassant projet, faites lui comprendre votre appréciation.
    (C’est fou comme de petits mots peuvent faire de grandes actions.)
  • Comme le petit poucet, mettez des petits cailloux pour lui montrer le chemin de sa carrière

    Si vous faites stagner un employé trop longtemps au même poste, concrètement c’est comme lui dessiner de flèches au sol pour lui indiquer le chemin de la sortie. La recherche principale d’un collaborateur dans son travail est l’épanouissement et l’avancée dans sa carrière. Un employé veut améliorer ses compétences et connaissances pour gravir les échelons.

    Astuces :

  • Montrez-lui le chemin, faites lui savoir qu’il peut avancer. Vous pouvez également contribuer à son évolution en proposant des formations et en lui assignant un mentor en lui recommandant la marche à suivre.
  • À cheval sur les horaires ? Votre collaborateur déguerpit au galop

    Un équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle est une des préoccupations majeures des collaborateurs. Selon les secteurs d’activité, les aménagements d’horaires peuvent être plus ou moins compliqués mais envisageables.

    Astuces :

  • si possible, offrez la possibilité d’horaires aménagés, que ça soit sur le temps ou le lieu de travail.  Le télétravail est une solution qui de façon ponctuelle permet de faciliter la vie de votre employé, cet aménagement pourra vous être rendu dans la productivité de votre collaborateur. 
  • Vous avez aimé notre article ? Inscrivez-vous pour recevoir de nouveaux articles d'1,2,3 Crèche !
    Share This