Financer une place en crèche à un collaborateur

Un investissement durable, sur lequel vous récupérez jusqu’à 81% de vos dépenses.

Découvrez le mécanisme de financement d’une place en crèche privée pour un salarié, ainsi que les avantages fiscaux qui en découlent.

Qui finance… la crèche inter-entreprise

Répartition du coût d’une place en crèche privée

  • Les parents, en fonction de leurs revenus et du nombre d’enfants à charge, suivant le barème imposé par la CAF
  • La CAF, qui verse une subvention à la crèche ou une aide financière aux parents, 
  • L’employeur (vous).

%

Employeur

%

Parent

%

CAF

Sans le co-financement de l’employeur, les parents ne peuvent souvent pas accéder à une place en crèche privée, notamment dans le centre des grandes villes. lls ne sont pas garantis de trouver une place en crèche à la date qu’ils souhaitent!

Bon à savoir

les parents ne peuvent pas prendre en charge la totalité du coût et payer la part qui revient à l’entreprise. La crèche est tenue de faire payer aux parents la part imposée par les grilles de la CAF, s’alignant ainsi avec la crèche municipale. Il existe des exceptions parmi les micro-crèches.

Combien coûte une place en crèche à l’entreprise?

Le montant

Le montant pris en charge par l’entreprise dépend de plusieurs facteurs : localisation de la crèche (grande ville, petite ville, région parisienne, province, etc.), type de structure, durée d’accueil, etc.

En tant que courtier de places en crèche, nous mettons tout en oeuvre pour vous obtenir le meilleur prix sur le marché.

Contactez-nous pour nous demander un devis !

Les réductions fiscales pour l’entreprise

Afin de pousser les employeurs à accompagner la parentalité dans les entreprises, l’Etat accorde deux types d’aides à l’entreprise qui contribue au financement d’une place de crèche pour son salarié:

Le Crédit Impôt Famille (CIF)

Suite au financement d’une place de crèche, l’entreprise soumise à l’impôt sur les sociétés et embauchant un salarié peut faire une demande de crédit d’impôt au moment de la déclaration de solde de l’IS, égale à 50% du montant financé. Cette demande lui permet de réduire le montant des impôts ou, si aucun impôt n’est payé, de récupérer cette somme en numéraire.

En détails :

Le crédit d’impôt famille est accordé à toute entreprise qui réalise des dépenses destinées à aider ses salariés à trouver un mode de garde, que ce soit des chèques CESU ou de la réservation de places en crèche.

La seule condition pour en bénéficier, c’est que l’entreprise soit soumise à l’Impôt sur les Sociétés, et qu’elle respecte certains critères de forme juridique. Ainsi, les auto-entrepreneurs et les professions libérales, qui paient un impôt sur le revenu, ne peuvent, à ce jour, pas en bénéficier.

Il est égal à 50% des montants dépensés par l’entreprise sur une année fiscale, dans la limite de 500 000€ par an. Pour en bénéficier, il suffit de remplir un formulaire CERFA.

C’est une façon pour l’Etat d’inciter les entreprises à plus s’engager pour la qualité de vie de leurs collaborateurs – et aussi contribuer à l’égalité professionnelle des femmes et des hommes, en permettant à des femmes de revenir plus rapidement au travail.

Plus d’informations par ici : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31922.

N’hésitez pas à nous contacter pour voir si vous êtes éligible !

La déductibilité des charges

Le législateur a admis que les dépenses liées à la garde d’enfants engagées par les sociétés soient des charges déductibles. Il est donc possible de déduire de votre résultat fiscal les dépenses de crèche, et de réduire le montant de votre impôt sur les sociétés.

En détails :

Le législateur a admis que les dépenses liées à la garde d’enfants engagées par les sociétés soient des charges déductibles du résultat fiscal. Ainsi, en passant en charge les dépenses engagées, vous réduisez votre résultat fiscal, et, mathématiquement, le montant de votre impôt sur les sociétés.

Les conditions à remplir sont les mêmes que pour le crédit d’impôt. La société doit être soumise à l’IS, et elle peut ne pas en payer. Dans ce cas, la réduction d’impôt sera reportée sur de futurs exercices, et appliquée lorsque l’entreprise en paiera (dans une limite de 3 ans de report).

D’un point de vue comptable,  c’est une réduction du résultat fiscal du montant des coûts engagés pour le financement de la place de crèche

Contactez-nous pour réfléchir ensemble au ROI d’une place en crèche pour votre entreprise !