Le coût d’une place en crèche privée

1,2,3 Crèche ! vous permet d’avoir une visibilité claire et rapide sur les places disponibles en crèches privées. 

Vous souhaitez connaître le montant de votre part parents?

Commencez par une simulation personnalisée grâce notre simulateur ! 

** Bon à savoir **
Dans 90% des cas, pour les parents, le coût d’une crèche municipale est le même que le coût d’une crèche privée! 

En tant que parent, qu’allez-vous payer?

La part parent est réglementée

  • Le tarif de la crèche pour les parents dépend du revenu mensuel du foyer de l’année N-2, ainsi que du nombre d’enfants à charge (qui défini votre quotient familial), et du nombre d’heures en crèche.
  • La grande majorité des crèches appliquent ces tarifs réglementés, afin de pouvoir bénéficier des aides de la CAF.
  • Quand vous bénéficiez d’une place en crèche, la CAF complète votre part parent directement auprès de la crèche (sauf dans le cas des micro-crèches). 
  • On dit que les crèches pratiquent un tarif PSU (prestation de service unique).

Le cas des micro-crèches

Le tarif des micros-crèches est fixé par le gestionnaire lui-même. Ils peuvent donc dans certains cas pratiquer des tarifs parents plus élevés que ceux indiqués par la CAF.

  • Les micro-crèches ne touchent pas d’aides de la CAF directement : vous payez une contribution mensuelle à la crèche, et vous obtenez ensuite des aides de la part de la CAF, qui dépendent de vos revenus et de votre situation familiale. Vous devez donc avancer la trésorerie.
  • Les micro-crèches représentent une part infime de notre réseau. Dans le cas où la crèche la plus proche de chez vous est une micro-crèche, nous vous communiquons en amont le montant de la part parent.
  • Les aides de la CAF portent le nom de complément de libre choix du mode de garde (Cmg).

Les principaux postes de coût d’une crèche

Il est important d’avoir la structure de coûts d’une crèche en tête, pour bien comprendre comment elle doit ensuite être financée.

Par ordre d’importance, les principaux postes de coûts d’une crèche sont :

  • Les salaires du personnel encadrant
  • Les loyers, qui sont rapidement élevés dans les grandes villes, surtout à Paris
  • Les consommables pour les enfants : couches et alimentation
  • Les équipements, jeux et jouets qui contribuent à l’éveil de vos enfants.

Quand vous payez votre place, que ce soit une crèche municipale ou une crèche privée, vous faites fonctionner une petite PME!

Quelles sont les aides dont on peut bénéficier?

  • Les aides de la CAF : comme indiqué plus haut, la CAF participe déjà au financement de la place de crèche. L’aide de la CAF est soit versée directement à la crèche (PSU) soit vous est versée en remboursement d’une partie de la  somme que vous avez avancée (CMG, qui est aussi le cas pour les assistantes maternelles ou les garde à domicile).
  • Le crédit d’impôt : si vous engagez des dépenses pour faire garder votre enfant de moins de 6 ans hors de votre domicile, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Pourquoi la participation financière de l’employeur est nécessaire?

Assurer le bon fonctionnement de la crèche

Le coût d’une place en crèche, dans le cas d’une crèche privée classique ou d’une crèche municipale, est toujours pris en charge entre 3 acteurs :

  • Les parents,
  • La Caisse d’Allocations Familiales
  • L’employeur ou la mairie.

Dans le cas d’une crèche municipale, c’est la mairie qui vous aide à payer la place en crèche. Dans le cas d’une crèche privée, c’est l’employeur qui joue ce rôle.

Sans cette participation, il est très difficile pour une crèche d’avoir les revenus suffisants pour faire fonctionner la crèche.

Notre rôle, chez 1,2,3 Crèche !, c’est aussi de vous aider à obtenir cette contribution de votre employeur.

Découvrez comment en cliquant ici !

Share This