Ca y est, l’échéance fatidique des 3 mois de grossesse est passée – c’est le moment de songer à annoncer cette belle nouvelle au bureau. Belle nouvelle dans la sphère personnelle, sans aucun doute, mais comment cela est il perçu dans un cadre professionnel?

Que vous soyez chef d’entreprise, manager ou collaborateur, l’annonce d’une grossesse peut être un moment stressant, source de questions, voire même de tensions – du côté de la future maman comme du côté de l’équipe !

Nos conseils pour faire en sorte que tout se passe mieux (et bien!) pour tous.

 

L’annonce de la grossesse peut être un moment angoissant pour la future maman : comment cela va-t-il être reçu? L’équipe va-t-elle m’en vouloir? Cela va-t-il compromettre mon avancement dans l’entreprise?

 

 

Comment annoncer sa grossesse à son équipe ?

 

Avant tout, il n’y a aucune obligation d’annoncer votre grossesse dès que vous le savez – c’est à vous de sentir quand vous êtes prête pour l’annoncer au plus grand nombre ! C’est la déclaration du congé maternité qui est obligatoire – voir plus bas.

 

Cependant, sachez que tant que vous n’avez pas annoncé votre grossesse, vous ne pouvez pas bénéficier des mesures qui y sont liées (réduction du temps de travail, protection contre le licenciement, etc.). En tant que future maman, vous pouvez donc vous rassurer en prenant connaissance de vos droits et de la façon dont la loi vous protège – cela vous rassurera !

Par exemple, sachez que, en tant que salariée, vous avez le droit à une autorisation d’absence pour vous rendre à vos rendez-vous médicaux pendant la grossesse : ne culpabilisez pas quand vous devez demander à votre manager de vous éclipser deux heures dans la journée (et votre salaire n’en sera pas impacté).

 

Par ailleurs, plus vous annoncerez tôt votre grossesse, plus votre équipe aura le temps de s’organiser pour se répartir le travail et trouver votre remplaçant pendant votre congé maternité. Vous pourrez ainsi contribuer proactivement à cette organisation, ce qui témoignera de votre engagement pour l’équipe et le projet, et de votre volonté à faire en sorte que tout se passe pour le mieux. Annoncer tardivement sa grossesse n’aidera pas vos collaborateurs à s’y préparer, et vous risquez de générer des tensions.

Cela vous laissera aussi le temps de parler de votre grossesse, voire d’échanger avec d’autres collaborateurs parents, ce qui pourra vous rassurer sur l’organisation quotidienne, sur la combinaison vie pro – vie perso.

 

Commencez par l’annoncer à une personne dont vous vous sentez proche dans l’équipe ou dans l’entreprise, puis informez votre manager et votre équipe, et enfin les ressources humaines. Pas besoin de faire une annonce formelle, trouvez un moment convivial avec les personnes que vous voulez informer, allez prendre un café, etc… C’est avant tout une excellente nouvelle !

 

Souvent, on se fait une montagne de cette annonce, mais si vous vous mettez dans les bonnes conditions pour l’annoncer, tout se passe bien ! C’est souvent une question de communication et d’anticipation !

Comment accueillir la grossesse en tant que manager?

 

Il est clef de désamorcer ces craintes en ayant une communication proactive sur la grossesse et la maternité dans l’entreprise. Par exemple, mettre à disposition des salariés un document facilement accessible, qui rassemble les informations sur le congé maternité, le congé parental, la prise en charge par la sécurité sociale, le droit d’aller en rendez-vous médical sur les heures de travail, etc. Une communication proactive fait que le sujet n’est pas tabou. Si votre entreprise met en place des mesures complémentaires (maintien du salaire pendant le congé maternité, télétravail …), faites le savoir ! Montrez que vous êtes une entreprise « parents friendly ».

 

En tant que manager d’une future maman, si vous êtes vous même parent, parlez en, faites part de votre expérience : rassurez sur le fait qu’il est tout à fait possible de combiner vie pro et vie perso ! Même si vous n’êtes pas parent, laissez entendre que l’équilibre de vie de vos collaborateurs est important pour vous : horaires de réunion, mails le soir et le week-end … vous pouvez donner de nombreux signes positifs

 

 

Préparer le départ en congé maternité

 

En tant que salariée et future maman, vous devez déjà être “en règle” d’un point de vue administratif : le congé maternité est un arrêt de travail, il doit donc être indiqué à votre employeur avec lettre avec accusé de réception. Cette lettre doit contenir la date du début de congé maternité et la date prévue de retour. Elle doit être adressée au plus tard un jour avant le début du congé maternité.

 

Au niveau de votre équipe, assurez vous que la personne qui vous remplace pourra prendre ses fonctions rapidement quand vous serez partie : préparez votre passation comme il se doit. Si vous avez l’occasion de former vous même la personne, c’est parfait, sinon, pensez à bien organiser vos dossiers et projets, afin que celle-ci ait toutes les informations pour avancer.

Pensez à informer vos clients, partenaires et fournisseurs de votre départ en congé maternité, et indiquez l’identité et les coordonnées de la personne qui vous relaiera – c’est une bonne façon de créer un lien plus fort avec eux, et de vous assurer de la bonne transition avec votre remplaçant. Pourquoi ne pas même organiser un déjeuner ou une rencontre avec votre remplaçant, a minima sur vos clients et partenaires importants ?

Enfin, attendez vous à ce que des personnes aient encore quelques questions la première semaine de votre absence – c’est normal, et vous pouvez faire savoir que vous pourrez répondre à quelques mails au début, pour les aider. Vous verrez que rapidement, ils n’auront plus besoin de faire appel à vous, mais ils seront rassurés (et reconnaissants) de savoir que vous êtes joignable au démarrage.

Enfin, pourquoi ne pas organiser un petit pot de départ? C’est un moment de convivialité, pour fêter un heureux événement, et faire en sorte que tout le monde se quitte en bons termes !

 

Alors, prête à partir sereinement ?

Share This