Si l’importance de la parentalité fait consensus aujourd’hui, sa définition même et son rôle restent à géométrie variable selon les experts.

La polysémie de la parentalité

La notion de parentalité prend racine dans les années 50 dans le domaine de la psychologie. Ce terme pose un concept autour du rôle de parent : être parent est un processus de construction et non pas un état préexistant ou inhérent à l’individu. Une fois ce terme défini par la psychologie, il a été repris dans de nombreux domaines tels que la sociologie, la démographie pour enfin être intégré aux politiques publiques et sanitaires.

Considérée comme un processus, la parentalité se comprend par deux dimensions. Elle est d’abord considérée comme un état dynamique, susceptible d’évoluer au cours de l’évolution individuelle du parent, impactant de ce fait l’enfant, son éducation, son bien-être. Mais ce processus est également sujet aux changements de nos sociétés et de leur cadre réglementaire. D’un point de vue analogique, la notion de famille comme on l’entendait hier, un père, une mère et des enfants se trouve obsolète dans l’acception d’aujourd’hui (multiplication des modèles familiaux, éclatement du schéma traditionnel et des imagos parentaux). Il en va de même pour le concept de parentalité.

D’un cloisonnement entre devoir moral (domaine psychologique) et responsabilités juridiques, la parentalité est devenue un tout englobant différents enjeux à la fois pour le parent et l’enfant. Aujourd’hui, Cet enrichissement amène parfois au modèle extrême de l’hyper-parentalité.  

 

L’enjeu de la parentalité

Face à cette complexité, il semble primordial de soutenir la parentalité pour s’assurer du bien être de l’enfant d’abord, et  maintenir la société ensuite (le parent étant le premier éducateur socialisant de l’enfant). Pour aller dans ce sens, les politiques publiques et les organismes se sont emparés du problème pour créer des structures permettant d’aller dans ce sens :

  • bien être de l’enfant : contrat de responsabilité parentale, stage de soutien à la parentalité
  • maintien de la société : organismes de garde, intégration des nouveaux modèles familiaux au sein du droit français, réseaux d’écoute et d’accompagnement

Ainsi la parentalité est un état dynamique diffus, au sens multiple. De ce fait, il parait important que les entreprises se familiarisent à leur tour avec ce concept. Cette avancée permettrait d’assurer un épanouissement personnel du parent, impacté positivement sur l’éducation de l’enfant, futurs acteurs structurants de nos sociétés.

Marion Duhirel 

 

***

Pour aller plus loin :

  • Etude CAIRN, Soutenir la parentalité : pourquoi et comment ? Différentes approches pour un même concept, Béatrice Lamboy, consultable sur https://www.cairn.info/revue-devenir-2009-1-page-31.html
  • Le soutien à la parentalité dans la sphère publique http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/protection-sociale/politique-familiale/quoi-soutien-parentalite-consiste-t-il.html
Share This