Crèche municipale ou crèche privée?

Lorsque l’on recherche un mode de garde collectif, deux options principales s’offrent à vous : la crèche municipale et la crèche privée, aussi appelée crèche inter-entreprise.

De manière générale, il est toujours recommandé de déposer un dossier en crèche municipale, pour mettre toutes les chances de votre côté. La crèche privée est une excellente alternative, et répondra à toutes vos attentes pour votre enfant, mais présente des spécificités pour y accéder.

Les points communs entre la crèche municipale et la crèche privée

Ces deux modes de garde fonctionnent de façon similaire, et offrent le même type d’accueil et d’encadrement pour les enfants, à quelques différences près.

La collectivité

Que votre enfant soit dans une crèche privée ou une crèche municipale, il sera toujours accueilli en collectivité, avec d’autres enfants, âgés de 3 mois à 3 ans environ. Le nombre moyen d’enfants dans les crèches est de 40. Tout dépend de la ville ou du quartier dans lequel vous vous trouvez ! Les enfants sont répartis en deux sections, les petits et les grands. Parfois, ces 2 sections communiquent. Que ce soit dans une crèche privée ou dans une crèche collective, les activités quotidiennes sont similaires – parfois plus diversifiées dans les crèches privées (cours de yoga, éveil à la musique, cuisine…).

L’encadrement

L’encadrement des enfants est soumis à un contrôle de la PMI, le nombre minimum de personnel diplômé par enfant est donc toujours respecté, tout comme les diplômes minimum requis et la composition de base de l’équipe . La sécurité des enfants est ainsi parfaitement assurée.
Les crèches privées pourront parfois compter des équipes avec des personnes plus diplômées (plus de psychomotriciens, éducateurs de jeunes enfants, psychologue quelques heures par semaine etc.). Attention aux micro-crèches : du fait de leur nombre et de leur taille, le personnel recruté peut être moins expérimenté que dans des « grandes » crèches.
N’hésitez pas à vous renseigner sur les équipes lors de l’inscription de votre enfant.

Les locaux

Comme pour le personnel encadrant, le choix des locaux, leur aménagement et l’équipement est soumis à un contrôle de la PMI et doit respecter des normes pour garantir la sécurité des enfants. La crèche privée pourra offrir des équipements plus variés (jeux, livres, structures) qu’une crèche municipale, et les locaux sont souvent assez récents ! Dans les deux cas, l’éveil de l’enfant, sa sécurité physique et affective est assurée !

Le prix

Que vous inscriviez votre enfant en crèche municipale ou en crèche privée, le prix que vous paierez en tant que parent est, dans la plupart des cas, le même !
En effet, dans les deux cas, trois parties financent la place de crèche : les parents, en fonction de leurs revenus, la Caisse d’Allocations familiales (CAF), qui finance soit directement la crèche (PSU) soit vous rembourse une partie de vos dépenses (CMG), et enfin, la mairie (crèche municipale) ou l’un de vos employeurs (crèche privée ou inter-entreprise). Dans ces deux cas “idéaux”, vous payez donc la même chose.

Attention, si la part parent est indexée sur le bareme de la CAF, et théoriquement plafonnée, certaines crèches pratiquent des tarifs déplafonnés pour les foyers avec des revenus dans la tranche supérieure. Elles sont rares, mais elles existent. De la même manière, les micro-crèches peuvent pratiquer des prix plus élevés.

Cas particuliers :

Dans le cas où vous êtes gérant salarié, vous pouvez prendre en charge la participation financière ‘employeur’ et réserver une place de crèche.
Dans le cas où vous n’avez pas de soutien de votre employeur et que vous êtes salarié du privé, il sera difficile pour vous de réserver une place en crèche privée : les crèches n’ont pas le droit de vous faire payer la part de l’employeur, et vous ne serez donc pas prioritaire dans l’attribution d’une place de crèche. En effet, sans la participation financière de l’employeur, la crèche n’est pas à l’équilibre sur la place de crèche.

Dans le cas où vous exercez une profession libérale, vous pourrez réserver une place de crèche via votre société, mais le prix sera plus élevé que dans une crèche municipale.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez un doute !

Les différences entre la crèche municipale et la crèche privée

Au-delà des différents points cités ci-dessus, deux différences majeures à avoir en tête lorsque vous considérez la réservation d’une place en crèche pour votre enfant

Les horaires

Les horaires des crèches municipales varient, et peuvent s’étendre de 7h30 à 19h, avec une plage d’ouverture de 11h par jour. En moyenne, les crèches municipales ferment plutôt vers 18h/18h30, et aucun retard n’est toléré!
Les crèches privées peuvent souvent offrir des amplitudes horaires un peu plus larges, et certaines crèches sont ouvertes jusqu’à 19h30/20h dans les grandes villes. Une heure de plus, ça peut faire la différence dans votre organisation !

Le mode de réservation

Pour réserver une crèche municipale, il faut s’adresser à la mairie de votre commune ou de votre quartier. Vous remplissez un dossier, qui est ensuite examiné, pour voir si votre situation remplit les critères socio-économiques d’attribution d’une place en crèche.
A Paris, il y a deux commissions d’attribution dans l’année : l’une en mai/juin pour les places de septembre, l’autre à l’automne pour les places de janvier. Si votre enfant n’est pas né à la date des commissions, vous aurez moins de chance d’obtenir une place en crèche, car vous n’êtes pas prioritaire par rapport à des enfants déjà nés. Les échéances sont donc assez contraignantes !
Il est possible de déposer un dossier à la mairie uniquement à partir d’un certain nombre de mois de grossesse : certaines mairies exigent 6 mois, d’autres prendront votre dossier dès le 3e mois. Encore une fois, renseignez vous le plus tôt possible, pour ne pas manquer le coche !

Pour réserver une place en crèche privée, pas de notion d’échéance dans l’année, même si la plupart des places se libèrent en septembre, et en janvier pour une seconde vague. Vous pouvez très bien réserver en mars 2017 une place de crèche pour janvier 2018, peu importe la date de naissance de votre enfant !
La contrainte pour réserver une place en crèche privée repose dans le fait que la participation de l’un de vos employeur est nécessaire – il est donc indispensable que l’un de vos employeur ait donné son accord pour participer au financement avant de lancer toute recherche de place de crèche. De nombreux parents pensent que c’est impossible à obtenir, que leur employeur ne voudra jamais en entendre parler : détrompez-vous, ce mécanisme est très bien reçu par les employeurs, qui bénéficient d’aides financières de la part de l’Etat. N’hésitez plus, franchissez le pas ! 1,2,3 Crèche ! est là pour vous accompagner.

L’âge d’entrée en crèche

2 mois et demi versus 3 mois pour la plupart des crèches privées, voire plus tard dans certaines crèches. N’oubliez pas de poser la question au moment de démarrer les démarches !

Share This